Nos membres


Bien que considéré comme une force économique majeure, le tourisme de masse se développe parfois au détriment des droits économiques, sociaux et culturels des populations autochtones…

En ce qui concerne les pays en voie de développement, il est communément admis que 80% des revenus de ce secteur profitent aux entreprises du Nord ou à leurs actionnaires sous forme de dividendes.

Cette problématique n’est pas exclusivement réservée aux pays du Sud, même chez nous, tourisme de masse ne rime pas toujours avec respect des droits économiques et sociaux. Outre ces aspects, il faut aussi envisager le lien étroit que le tourisme entretient avec l’environnement.

C’est pourquoi les acteurs issus du secteur non-marchand sont nos interlocuteurs privilégiés. 

Au-delà de l’organisation des voyages, nos membres mènent aussi une réflexion et une sensibilisation sur l’impact socio-économique et environnemental des voyages qu’ils proposent, tout en assumant la prise en compte de la dimension éducative et la sensibilisation du voyageur à un autre tourisme plus équitable et responsable.

Lorsqu’on parle de tourisme équitable en Belgique on fait référence à des associations actives dans la sensibilisation à la préservation de l’environnement et à la consommation responsable.

Au Sud, les préoccupations environnementales occupent également une place importante.  Cependant, le contexte socio-économique impose de donner la priorité à l’amélioration des conditions de vie. Les bénéfices des voyages sont donc réinjectés dans des projets qui bénéficient à des collectivités.

Il nous paraît donc important d’encourager, au Nord comme au Sud, les activités de découverte ou de loisir qui mettent en place des pratiques respectueuses de l’environnement naturel et culturel et qui participent de manière éthique au développement économique local.


 Logo membres Altervoyages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :